cafe Photo.50

Echanger, se rencontrer, autour de la photo, en Bretagne, au CaféPhoto, à Paimpol, pour les photographes pros ou amateurs ou simples amoureux de la photo. Voir des expos, organiser des rencontres photographiques, découvrir des photographes, leurs approches photographiques, ouvrir un oeil différent sur le monde, bienvenue au CaféPhoto du Trégor-Goëlo ! 

 

Expositions à voir

PAIMPOL (22) - Galerie du "coureur de grèves", 25, rue de l'Église - du 14 au 22 mai

"TALISMAN"

PROJET AFFICHE RVB basse def 

Au cours de ma carrière de photoreporter, j’ai rencontré de nombreuses personnes de toutes conditions, des personnalités connues, établies dans la société, d’autres, anonymes. Devant le photographe, ces personnes ont souvent lâché prise le temps de la rencontre nécessaire à la séance de prise de vue. Des mots ont été dits, des attitudes que l’on contraignait pour paraître, des gestes intimes, des « tics » se sont révélés. Devant un photographe, on ne craint pas de dire des mots, d’être enfin soi-même. Le photographe n’écrit pas, ne parle pas dans un micro, et on peut s’assurer que l’image qu’il a fait de soi, convienne.

Mais le photographe voit tout !

Au fil du temps, j’ai vu, je me suis rendu compte que beaucoup de personnes portaient sur elles, un objet (bijoux, babiole, cailloux, photo, etc.) qu’elles sortaient de leur poche, de leur sac, pour se rassurer peut-être, ou se donner du courage. C’est ce qui m’a inspiré pour réaliser cette série de portraits que j’ai nommée « Talisman ».

Talisman, objet fétiche, secret, doué de pouvoirs surnaturels.

De tout temps, l’homme a associé des divinités, des dieux, des religions, du mystère à son quotidien pour affronter ce qui lui était obscur. Le talisman le protégeait pour partir à la chasse, à la guerre, ou en voyage ou encore devait l’aider à obtenir de bonnes récoltes, le préserver de la maladie, ou lui apporter la fortune.

Croyance d’un autre temps ?

Non, les croyances sont encore présentes dans notre quotidien. Si le talisman demeure toujours un objet fétiche lié à une quelconque superstition pour certains, pour d’autres, il revêt une autre signification lié à notre identité, à nos racines, à notre patrimoine personnel.

C’est un objet que l’on touche, que l’on regarde tous les jours ou que l’on a rangé, « oublié » au fond d’un tiroir, d’une boîte. Peu importe, on sait qu’il est là, à portée de main.

Objet qui fait que notre vie ne serait plus la même si on venait à le perdre.

Objet souvenir d’enfance, de famille, objet légué par un proche, un ami, objet trouvé par hasard et qui est entré dans notre vie. Objet devenu le compagnon de tous les jours, avec lequel on est reconnu, avec lequel notre vie s’est construite. Sans lui, celle-ci n’aurait pas le même sel. Notre histoire ne serait pas la même.

Cet objet est une partie de notre identité, il fait partie intégrante de ce que nous sommes devenus.

Le perdre serait un peu mourir…

 

PLOUHA (22) - Librairie Babelle, 1 rue du 8 mai 1945, du 9/04 au 7/05/2022

"Vietnam, le pays d'où je viens", de Quyên

313A5224 

Vietnam, le pays d’où je viens….

Cette exposition photographique est extraite, en partie, du livre éponyme paru en novembre 2018 (Éd. du Coureur de grèves) et illustre mon roman : Sur un pont entre deux rives (Éd. Le Lys Bleu) paru en 2021.

Tout comme le livre, cette exposition relate mon histoire. Celle d’un eurasien qui a pris conscience tardivement mais avec force, de l’appel de son autre culture, de son autre pays. Mélange de l’Histoire de deux pays, de deux cultures, pour un destin unique qui ne peut se satisfaire d’un seul sans être schizophrène…D’un continent à l’autre, difficile exercice d’équilibre pour pouvoir vivre sans être écartelé, déchiré, mais heureux de vivre tout simplement.

Après un 1er voyage en 1989, il m’aura fallu attendre plus de 26 années, pour reprendre le chemin du Vietnam.

Le temps nécessaire, sans doute, pour pouvoir affronter et accepter, enfin, cette dualité d’être métis. Une longue quête à la recherche de mes origines, au fil de différents voyages, de rencontres, de doutes, pour enfin parvenir à la récompense suprême avec la découverte du lieu où a vécu mon père et sa famille.

A travers mon histoire, je vous propose une découverte de « mon Vietnam », pays de contrastes, de couleurs, de paradoxes. Un pays où se côtoient, au quotidien, modernisme et tradition. Et que dire de ses habitants, de leurs sourires, de leur accueil, de leur hospitalité et de leur optimisme ! Résolument tournés vers demain, ils trouvent toujours une solution là où nous voyons un problème.

Aujourd’hui, je partage mon temps entre la Bretagne que j’aime depuis de longues années et le Vietnam que je découvre un peu plus à chacun de mes voyages. Pays que je fais découvrir aux photographes voyageurs qui m’accompagnent parfois.

Horaires : du mardi au dimanche : 10h00/14h00 et 16h00/18h00

Le jeudi :10h00/14h00

Renseignements :

contact@librairie-babelle.fr

Quyên :

06 15 40 71 06

quyenphotographe@gmail.comwww.vietnam-passion.fr

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PLERIN (22) - Espace Culturel Leclerc du 21/03 au 30/04/2022 - rencontre dédicace le 16/04 de 15 à 18h30

"Paimpol, mon port d'attache" par Quyên

 K1A1654 

 

PERROS-GUIREC (22) - Parvis de l'église St-Jacques et square Pierre Geffroy jusqu'au 21/10/2022

"Vietnam, mosaïque de contrastes" par REHAHN

272993383 10223831702012972 6044193473966857197 n 

Plus d'info ici : http://ville.perros-guirec.com/mes-loisirs/culture-et-animations/expo-photo-rehahn-vietnam-mosaique-de-contrastes.html  

TRÉBEURDEN (22) - Hall de la mairie - du 21/02 au 01/04/2022

Le quatuor du Quellen par Cédric BOSSARD

exposition 

Plus d'infos ici : http://www.cedric-bossard.com/  https://www.facebook.com/cedricbossardphotographe  

 
PAIMPOL (22) - La Halle du 05/02 au 13/03/2022

Les Indiens d'Amérique par Edward CURTIS

AFFICHE A3 INDIENS AMERIQUE 2022 OK 

 

 

Alexia Pinard   cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

 

OF02022020 cliquez sur l'image pour l'agrandir.

  

20191112 150201  1 Frédéric Le Chevanton et Hervé Martin ont arpenté les foires aux chevaux bretonnes pendant 7 ans. Ils     exposent trente  photographies dans le hall de la Biscuiterie Menou à Plougonver, jusqu'au 10 janvier 2020.

« Le poulain, c'est le prétexte ; ce qui nous intéresse, c'est l'humain », explique Frédéric Le Chevanton, à propos de son exposition « Ar Marc'h ». Trente photographies de foires aux chevaux, en grand format et en noir et blanc, sont exposées dans le hall de l'espace Glenmor, jusqu'au 27 novembre. Carhaix, Commana, Landivisiau, Plaintel ou encore Bulat-Pestivien se retrouvent ainsi comme figées dans le temps. Les photographies sont signées Frédéric Le Chevanton, de Kerbors, et Hervé Martin, de Tréguier. « Nous nous sommes rencontrés par hasard, il y a sept ans, chez des amis communs », retrace Hervé Martin. L'idée leur vient alors de conjuguer leurs travaux autour des foires aux chevaux. « On a mélangé volontairement nos photos et elles ne sont pas signées, parce que c'est avant tout un collectif, prévient son acolyte. L'exposition Ar Marc'h a été montrée pour la première fois au public il y a deux ans, à Tréguier. Depuis, elle s'est posée dans plusieurs endroits de la région ». L'oeuvre de ces deux autodidactes de la photographie a été exposée en Off au Festival international PhotoReporter à Saint-Brieuc, en 2016. 

 

« Plaisir à se retrouver » 

Tous deux avouent volontiers ne pas avoir de lien particulier avec le monde du cheval. « Je suis né dans une ferme où il y a toujours eu un tracteur », s'amuse Hervé. « Moi, j'ai quand même un oncle maréchal-ferrant », nuance Frédéric. Alors pourquoi les foires aux chevaux ? « C'est un moment où les gens de la région ont plaisir à se retrouver, dans une ambiance conviviale, résume Hervé Martin. Les anciens éleveurs mais aussi les curieux, comme nous ». « À chaque fois, il y a des personnages avec les chevaux : ici, un clown, là, des éleveurs qui pique-niquent... », poursuit Frédéric Le Chevanton. Quant au noir et blanc : « Cela gomme le temps, explique l'artiste. On peut penser que les photos ont été prises dans les années 70 alors que c'était il y a deux ans à peine ». 

Jusqu'au 10 janvier 2020, Ar Marc'h, dans le hall de la Biscuiterie Menou à Plougonver, visible du lundi au samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18h30 . Entrée libre. Renseignements au 02 96 21 61 97

 

Exposition de Quyen à Plouha(22)

Invité par l'association Maen Glaz de Plouha (22), mon expo (nouvelle mouture) Vietnam, le pays d'où je viens... sera visible sur le cimaise de la salle de l'Hermine à Plouha (sous la salle de spectacle), du 17 octobre au 6 novembre de 14 à 18 h.
Le mercredi 23 octobre à 20h30, j'animerai une soirée sur le Vietnam dans le lieu d'exposition.
Durant toute la durée de l'exposition, mon livre Vietnam, le pays d'où je viens sera en vente sur place, 5 € par livre vendu seront reversés à l'association le Dragon volant dont le but est de venir en aide lors de micros projets aux enfants ou femmes du Vietnam.

affiche expo Quyen 1   

 

 

Exposition d'Hervé MARTIN à Trégastel (22)

Du 01 août au15 août2019, presbytère, bourg deTrégastel.

invitationexpotregastel 1  

Exposition de Frédéric Le Chevanton à Pleubian (22)

Du 08 juillet au 16 septembre 2019.

 

"La première fois que j’ai regardé les images de Frédéric Le Chevanton, c’est une poésie de Rimbaud qui m’est revenue en tête, celle du Dormeur du Val. Nous ne sommes pas dans un vallon campagnard mais sur la côte âpre des Côtes d’Armor, pourtant, tous  les deux mettent, l’un en vers, l’autre en images, ce décalage beau et terrible de la mort..." Texte d'Irène Jonas

 

Unknown 

 

 


 

Exposition d'Hervé MARTIN à Pontrieux (22)

Du 10 mai au 23 juin 2018.

 

Amis photographes ou amoureux de la photo bonjour,

Dans le cadre des animations marquant la venue de Saint Piran (sculpture en provenance des Cornouailles, allant cheminer pendant plus de deux mois de Paimpol à sa destination finale Carnoët), j'expose sur le port à Pontrieux, des photos de sculpteurs au travail à la Vallée des Saints. Ce sont des tirages N&B en 120X80 sur Dibon. Expo visible jusqu'au 23 juin.

Amicalement

Hervé Martin

 

HERVE